FAUX MARBRE Rouge de Vérone:
Dans une entrée d’un immeuble parisien partiellement classé Monument Historique, réalisation de Brèche de Vérone claire et foncée sur les panneaux de l’entrée.

La Brèche de Vérone, considérée comme un des joyaux des marbres antiques, est d’un doux ton ocre rosé à cuir, à caillouté clair ; un choix de marbre rare dans les escaliers parisiens.

Cette commande inhabituelle de faux marbre Rouge de Vérone tient de la personnalité exceptionnelle de l’architecte, M. Bonnamy, féru d’Histoire et d’Arts décoratifs. Dans le soucis de mettre en valeur le caractère ancien de cet immeuble par une restauration hors du commun, il a de prime abord fait disparaitre toutes les canalisations et fils électriques. Les murs sont peints à la chaux pour les laisser respirer, palliant ainsi au problème d’humidité inhérent aux vieilles pierres. Je ne saurais tout dire, mais en vérité, il n’est de détail qui soient du tout venant; bien au contraire, chaque élément est le fruit d’une recherche et d’un soin tout particulier.

Le marbre rouge de Vérone (Marmo rosso di Verona en italien) est la plus connue des pierres ornementales extraites des calcaires noduleux rouges.
Le « marbre » rouge de Vérone est particulièrement décoratif de par sa variété de nuances de rouges, mais parfois aussi ses colorations jaunâtres ou verdâtres. La différence de couleurs entre les nodules, souvent plus clairs, et la matrice calcaire sont caractéristiques. Elle s’exprime particulièrement bien sur les blocs polis et lustrés où apparaissent également les spirales de sections d’ammonites.

En plus de leurs qualités esthétiques, le marbre rouge de Vérone et, de manière plus générale, les calcaires de l’ammonitico rosso italien, comme ceux des provinces de Brescia (rosso ammonitico lombardo) et de Padoue, ont une texture extrêmement dure et solide.

Ces calcaires ont ainsi été largement utilisés, au moins depuis l’époque romaine, dans toute l’Italie et en Europe. On les retrouve aussi bien dans l’architecture que dans la statuaire.

Exemples :
Arènes et Pont de pierre romain de Vérone
Basilique San Zeno de Vérone
Baptistère de Parme
Baptistère de Crémone
Cappella Colleoni de Bergame
Basilique San Petronio de Bologne
Basilique Saint-Marc de Venise
… Et aussi en Autriche et en Allemagne.