FAUX BOIS imitation chêne :
Dans un escalier d’immeuble ancien du Palais Royal, restauration et réfection de l’ensemble des décors imitation chêne sur toutes les portes, les fenêtres, les limons et les soubassements.

 

 

En collaboration avec Firmin Biville (06 43 55 51 18),
firmin.biville@gmail.com
la réalisation va du lessivage jusqu’au vernis satin.

Dans l’architecture classique, les escaliers, en tant qu’éléments d’apparat de toute demeure, de la plus luxueuse à celle du bourgeois, sont prétexte à des démonstrations -parfois des prouesses- techniques et esthétiques considérables. En voici quelques exemples

Aujourd’hui encore, l’escalier, lieu de passage par excellence, peut être un élément décoratif majeur de la maison. Il serait dommage de négliger, car il est pour le visiteur, la première impression qu’il retiendra. En voici quelques exemples  

Le faux bois imitation chêne dans le métier de peintre décorateur

Déjà connu de l’Égypte ancienne, le métier de peintre décorateur permet, par des techniques picturales éprouvées, de créer l’illusion du réel et de ravir le spectateur par des jeux de trompe l’œil, grâce aux imitations de matières telles que le faux bois, mais aussi le faux marbre, les fausses moulures...etc, sans oublier, le dessin et la perspective.
Le décor orchestre le lieu.
~Aux espaces publics (restaurants/magasins/hôtels), le décor donne une identité propre.
~Aux espaces privés (appartements/maisons/hôtels particuliers), plus qu’une simple atmosphère, le décor se doit d’être une transposition d’une conception d’art de vivre et recevoir, d’un désir esthétique donné.
~Mais il est aussi des décors peints hors normes qui, tels des tableaux, sont créateurs d’univers, d’imaginaires (ex : papier peints panoramiques).
Satisfaire le désir des commanditaires.
Pour y parvenir, le peintre en décors met ses compétences esthétiques et techniques au service du désir d’autrui; la réussite du projet dépend de sa capacité d’écoute et l’adéquation de sa réponse à la demande, dans une juste appréhension de l’espace, tout en tenant compte des contraintes imparties. De même que pour écrire, si l’aisance technique est requise, seule la culture et la connaissance des arts nourrit la conception d’un projet.
Le métier de peintre décorateur: un  métier d’expérience
Chercher à maîtriser les techniques picturales traditionnelles et modernes, à l’huile et à l’eau (faux bois, faux marbre, imitations de matières, faux ciel, ornementations, trompe l’œil),  toujours s’entraîner et s’améliorer, c’est évidemment la base et la fierté du peintre en décors, comme elle l’est pour tout artiste.