LIVRE DES FEMMES MOF

LIVRE DES FEMMES MOF à paraitre fin novembre 2019 : 7O femmes MOF de 36 différents métiers témoignent de leur expérience de vie, de leur art et du concours. Communiqué de presse Vous pouvez dès à présent commander notre livre auprès de la société Nationale des Meilleurs Ouvriers de France : en vente 15 euros l'unité. Chèque à l'ordre de : IDMOF, société Nationale des Meilleurs Ouvriers de France 16 rue saint Nicolas, 75012 Paris.   ♦ Mon témoignage en tant que MOF PEINTRE EN DÉCORS D’INTÉRIEURS : J’ai coutume de dire, pour…Lire la suite…

FAUX BOIS et FAUSSE MATIERE : Commandes particulières suite

Faux bois et fausse matière Il m’est aussi quelquefois donné de réaliser des commandes pour des collectionneurs avertis et passionnés, ou des artistes contemporains. Sur deux nouveaux prototypes miniatures d'une série de sculptures jouant sur les métamorphoses de matières ; une œuvre conceptuelle de faux bois et fausse matière pour une artiste contemporaine inspirée et élégante. Au delà de la qualité technique, une intelligence esthétique. En décor peint, la taille n’y change rien, à chaque commande son exigence : il s’agit en effet, chaque fois, de cerner le style et l’esprit de la…Lire la suite…

Histoire du métier de décorateur

A la moitié du XIXe siècle, avec l'aménagement des grands hôtels particuliers luxueux, est né le métier de DÉCORATEUR. Un livre instructif,  paru en 2008, à l'occasion d'une exposition au musée d'Orsay, en décrit l'histoire : Depuis lors, sur un projet de rénovation d'envergure, la conception du projet décoratif et le suivi des travaux sont assurés par le décorateur intérieur ou l'architecte d'intérieur. Dans ce cas, le peintre en décors, comme les autres corps de métiers, n'est alors qu'un exécutant. Ce qui n'est pas le cas lorsqu'il n'est pas fait appel aux services…Lire la suite…

Savoir maîtriser son stress dans l’exercice du métier de peintre décorateur

Apprivoiser le trac. A l'intention de mes stagiaires, par  J.G   Pour ceux qui choisissent d'apprendre ce métier, les débuts en cours sont généralement un grand bouleversement. Chacun, poussé par une motivation très forte,  investi beaucoup de soi-même, aussi la pression est-elle extrême, d'une part; de l'autre, les difficultés techniques prennent souvent de court, car elles sont insoupçonnées auparavant. Comme pour tout métier d'art, la création exige d'aimer prendre des risques, et de gérer la peur, afin qu'elle ne soit pas inhibitrice. Il faut non seulement accepter que le stress, le doute, la…Lire la suite…

DÉCOR PEINT : trompe l’œil de boiseries et patines

Décor peint dans un appartement parisien, conçu par la décoratrice  Mme Élisabeth Taylor Dans la salle à manger : restitution, avec modification vers une atmosphère douce et d'aspect ancien, d'un décor peint de patines marmorisée sur les murs, imitation pierre sur les pilastres et sur les plinthes, une patine filée et pastillée avec des effets aux bâtons de cire colorées. Dans la cuisine adjacente, le décor peint est composé d'une patine verte et nuagée sur les murs,filée et pastillée sur les boiseries. Dans le salon, les murs sont patinés d'ocre fané pour s'assortir…Lire la suite…

FAUX BOIS : Utilisation des bois en France

 HISTOIRE DES STYLES : UTILISATION DES BOIS DANS LE MOBILIER FRANÇAIS Par J. Godefroid, d’après l’encyclopédie des styles. Les artisans ont utilisé tout au long de l’histoire du mobilier, des bois indigènes ou exotiques multiples et variés. Si les bois indigènes sont généralement employés massifs, les bois exotiques, plus rares et donc plus chers, sont généralement réservés au placage (motifs géométriques), à la marqueterie (motifs floraux, instruments, paysages, etc…). Ce ne sont pas les seuls critères ; les qualités du matériau (élasticité, densité, dureté), la couleur et les dessins des veines, interviennent également.…Lire la suite…

TROMPE L’OEIL : LES CHINOISERIES

    CHINOISERIES,  ou  'L'EXOTISME ORIENTAL' Par J. Godefroid, d’après l’art décoratif en Europe (Citadelles et Mazenod) Exemples de Chinoiseries sur boiseries, papiers peints ou objets (photos d'emprunt) Depuis l’antiquité, l’attirance des occidentaux pour l’art et l’artisanat oriental –laques, tapis et tissus- ont fait la fortune des marchands. Dès le moyen âge, importés par la route de la soie, les produits sont rares et chers, et donc réservés à une élite privilégiée ; ils n’en ont pas moins un incomparable succès. Tant et si bien qu’à partir du XVe siècle, grâce aux transports maritimes, importés, ils…Lire la suite…