Aujourd’hui a eu lieu la finale au niveau national du concours (organisé par les MOF) pour les jeunes en cours d’apprentissage, dans le métier des peintres et peintres en décors.

Depuis quelques années, je suis appelée à en faire les sujets chaque année, que je conçois pour être simples et didactiques, les jeunes n’ayant pour expérience qu’une année de cours. Cette année, 8 panneaux ont été présentés au niveau régional, 3 sont arrivés en national, semble-t-il.

Voici celui de M. Gaspar Geraud, qui a reçu la médaille d’or, une médaille bien méritée, même si le palissandre et les refends du marbre Vert Vert sont peu convaincants.

 

EN VOICI LE SUJET

1. L’ŒUVRE :
Détail de décor peint d’une pièce d’habitation de standing : sur 1 panneau isoplane de
2,04 m par 0,83 m, présenté horizontalement, réalisation d’un décor coordonné au style,
peint en trompe l’œil, avec des techniques conformes au métier de peintre en décors
d’intérieur traditionnel.
Décor de soubassement de style Néoclassique, incluant :
. Cimaise en imitation marbre Rouge Royal
. Champs en imitation marbre Blanc veiné
. 3 panneaux en imitation marbre Vert Campan.
Sur le panneau rond du centre, une composition en marqueterie ; soit, 6 motifs en étoile,
un sur deux réalisé en marbre Blanc Veiné, les autres en marbre Rouge Royal (voir fig p 10)
. Plinthe en imitation palissandre de fil
. Fausse moulure ‘en saillie’ sur le panneau rond au centre, la cimaise et la plinthe
. Fausse moulure ‘en décaissé’ sur les 2 panneaux latéraux
. La finition est en vernis satin ou brillant
La réalisation requiert :
1. Connaissance des styles et de la composition : recherche esthétique de tons et
dessins de marbres et bois, pour un agencement harmonieux et approprié.
2. Connaissances techniques : imitation de 3 marbres et un bois, filage et fausses
moulures, réalisation de motif, pose et dépose des protections d’usage, vernissage.
3. Qualité de soin et de finition sans défaut.
L’application des peintures peut se faire au rouleau ou à la brosse, L’aspect de finition est tendu.
Sont proscrits : la technique aérographe, le pistolet, la peau d’orange et le grain de rouleau.
Le scotchage est considéré comme inhérent au métier pour les rechampis, mais pas pour les filets, les fausses
moulures.

Nota bene : un décor de qualité équilibre vigueur, rythme, au raffinement (douceur et finesse), à l’inverse de la lourdeur brouillonne, surchargée et agressive.

Si vous êtes intéressés à donner de votre temps et de votre personne gracieusement pour aider ces jeunes en participant au jury MAF, vous pouvez contacter le président du jury, M. Kuss 06 80 31 63 41
Si vous me le demandez, je peux poster d’autres photos de panneaux des candidats car tous mis tout leur cœur à l’ouvrage, et je les remercie chaleureusement.