Dans la bibliothèque de style Empire d’un château classé, décor en composition de faux bois

Composition de bois acajou, loupe d’orme et filets d’ébène, avec trompe l’œil
de fausses moulures sur les encadrements de portes et les caches radiateurs.

La conception du décor, la réalisation des colonnes en faux marbre Vert-Vert, et dorure à la feuille, ainsi que les motifs ornementaux dorés en dessus de portes sont de P.F Battisti.

Le bois d’acajou

L’acajou est un nom vernaculaire ambigu qui désigne un ensemble d’arbres tropicaux de la famille des Méliacées, dont la caractéristique principale est d’avoir un bois de couleur rose pâle à rouge, odorant, durable et facile à travailler. Les fruits des acajous sont des capsules contenant des samares (akènes ailées).

Le nom d’acajou désigne au sens restreint des arbres d’Amérique et des Antilles du genre Swietenia, en premier lieu Swietenia mahagoni, puis Swietenia macrophylla. Il désigne aussi Cedrela odorata exploité dans les mêmes régions. Mais ce nom s’est étendu à d’autres genres apparentés dont le bois présente des qualités très semblables, notamment les acajous d’Afrique du genre Khaya (et parfois le genre Entandrophragma), ainsi que des espèces d’Asie du genre Toona.

Étymologie

Le nom « acajou » vient probablement de la langue tupi. En portugais, acaju désigne l’anacardier, aussi nommé «pommier-cajou» ou « acajou à pommes », qui donne la noix de cajou, et qui ne fait pas partie de la famille des Meliaceae.

Par confusion, le mot acajou désigne en français des arbres d’une autre famille, et par métonymie le bois de ces arbres, ainsi que la couleur acajou, correspondant à un ensemble de nuances situées entre le brun et le rouge.