restauration d’un trompe l’œil

 En raison de déménagements successifs, nous avons effectué par deux fois la dépose et repose, non sans les retoucher à de multiples endroits de ces mêmes toiles peintes, de superbes imitations de papier peints célèbres du XVIIIe siècle : forêt exotique sur ciel dégradé.

Ces belles toiles avaient malheureusement subi un dégât des eaux, et ont été de plus, déchirées et perforées par endroit.

Le trompe-l’œil est un genre pictural destiné à jouer sur la confusion de la perception du spectateur qui, sachant qu’il est devant un tableau, une surface plane peinte, est malgré tout, trompé sur les moyens d’obtenir cette illusion.

Une des premières entreprises de la peinture d’art étant de figurer d’abord sur des murs, puis des toiles, des images de notre environnement, cette figuration a mené à des lois de perspective et développé une technicité picturale qui reste une des grandes directions de l’art.

Jeu de séduction et de confusion du spectateur, le trompe-l’œil a porté très évidemment son choix plus volontiers vers des sujets inanimés ou statiques.

Le domaine du trompe-l’œil ne se limite pas au tableau ; lorsqu’il en dépasse le cadre, il envahit le mur tout entier et devient une peinture murale. L’architecture y est alors figurée selon les lois de la perspective pour le spectateur ; elle peut aussi, dans une illusion saisissante, être un vrai trompe-l’œil architectural.La restauration de décors peints en trompe l’œil est une des spécialités de notre atelier.

Malgré tout, ne confondons pas tromperie efficace et représentation picturale très réaliste : un objet qui sort du cadre et peint sur le bord du tableau est souvent un trompe-l’œil destiné à montrer que le reste du tableau n’en est pas un (voir les écrits de Daniel Arasse : Le Détail, pour une histoire rapprochée de la peinture, 1992), une vue en perspective dans un cadre est une représentation, une perspective peinte dans le décor même pour en prolonger la réalité, un trompe-l’œil, comme les moulures et fenêtres décorant les façades italiennes de la Ligurie.

L’expression française « trompe-l’œil » est utilisée dans toutes les langues, sauf l’espagnol (trampantojo).

La restauration de décors peints en trompe l’œil est une des spécialités de notre atelier.